Obligation d'assurance retraite pour les indépendants en 2013



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

À partir de 2013, il est prévu que tous les travailleurs indépendants de moins de 50 ans devront souscrire une assurance-vieillesse. Cela introduit également une assurance pension obligatoire pour les indépendants.

La ministre fédérale du Travail, Ursula von der Leyen (CDU), travaille actuellement sur un projet de loi selon lequel les indépendants seront à l'avenir obligés de souscrire une assurance pension. Le ministre veut empêcher les travailleurs indépendants de sombrer plus tard dans la pauvreté des personnes âgées et de compter sur les prestations de sécurité de base.

À qui s'applique l'obligation d'assurance pension? Selon le ministre fédéral du Travail, les obligations de retraite des indépendants devraient entrer en vigueur en 2013. Le premier projet indique clairement qui sera touché par l'obligation de pension. Cela signifie que la réglementation devrait s'appliquer à tous les travailleurs indépendants âgés de moins de 30 ans au moment de l'entrée en vigueur de la loi ou qui ne commencent qu'ensuite à devenir indépendants. Il devrait également s'appliquer aux indépendants, à ceux entre 30 et 50 ans qui ne deviennent indépendants qu'après le 1er juillet 2013 (après un délai de grâce) et aux 30 à 50 ans qui sont déjà indépendants mais pas encore «suffisants» "ont pourvu à la vieillesse.

Il n'a pas encore été définitivement précisé à quel point le montant minimum devrait être. Un montant compris entre 250 et 300 euros par mois est en discussion. Il s'agit de garantir que la future pension soit supérieure à la sécurité de base. Les anciens indépendants en pension devraient recevoir au moins 700 euros de pension.

Cotisation de pension pour les indépendants dans l'assurance pension légale Quiconque cotise à l'assurance pension légale en tant qu'indépendant dispose d'un montant forfaitaire. Le gouvernement fédéral détermine le montant chaque année. Il est actuellement d'environ 510,00 euros. Le montant doit être payé intégralement par les travailleurs indépendants car, pour ainsi dire, la part de l'employeur que les employés reçoivent doit être payée. Cependant, les artistes, les commerçants à domicile et les publicistes indépendants sont exclus. Quiconque vient de construire une existence n'a pas à payer la totalité de sa contribution. Les entrepreneurs peuvent payer la moitié de la contribution régulière par demande.

Indépendants qui ne sont toujours pas soumis à l'assurance pension obligatoire Les indépendants âgés de plus de 50 ans devraient être exemptés de la loi. Sont également exclus les indépendants qui gagnent moins de 400 euros par mois et les membres de groupes professionnels couverts par leur régime de retraite professionnelle, ainsi que les artistes et publicistes affiliés à la sécurité sociale. Les indépendants à temps partiel, qui travaillent moins de 20 heures par semaine et tirent généralement l'essentiel des revenus d'une activité non indépendante, ne sont pas non plus concernés.

Il est conseillé de savoir maintenant quel formulaire d'assurance pension ou de placement est approprié et si vous pourriez être vous-même concerné par cette réglementation légale. (sb)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: La protection sociale du conjoint collaborateur


Commentaires:

  1. Holter

    La honte et la honte!

  2. Uetzcayotl

    À mon avis, vous vous trompez. Écrivez-moi dans PM.

  3. Malazshura

    Je pense que vous n'avez pas raison. Discutons-en. Écrivez-moi dans PM.

  4. Mirisar

    I apologize for interrupting you, there is a proposal to take a different path.

  5. Tarif

    Je suis désolé, mais je pense que vous vous trompez. Je peux défendre ma position. Envoyez-moi un e-mail en MP.



Écrire un message


Article Précédent

TBE et maladie de Lyme dues aux piqûres de tiques

Article Suivant

Ökotest: les produits diététiques ne sont pas une solution miracle